Retourner

Les livres de répartition

Après les grandes conquêtes de la Couronne d’Aragon et de Castille dans le sud et le levant au milieu du XIIIème siècle, l’établissement de la population chrétienne après les opérations militaires s’est réalisé en distribuant ou en répartissant les maisons et les terres des aniciens habitants musulmans. Les rois ont donc nommé de nombreuses commissions (les membres étaient les partitores ou divisores) pour répartir les lots de maisons, de terres, de biens et de droits selon leurs mérites et leurs conditions sociales. Des écritures délivrées aux bénéficiaires formalisaient ces donations, mais en même temps elles étaient enregistrées brièvement dans des livres où étaient inscrits les noms des bénéficiaires, des biens donnés, leurs dimensions, leur localisation et autres circonstances, avec les actes et les opérations relatives à la répartition des terres, des biens immobiliers et des droits entre les conquérants et les nouvelles populations. L’expression documentaire de cette entreprise est ainsi reflétée dans ces livres registres appelés de “répartition“.

On ne sait pas exactement combien de livres ont été rédigés dans la Couronne de Castille tout au long du XIIIème siècle. L’un des plus anciens est celui de Cordoue (réalisé en 1236). Le plus connu est celui de Séville (de 1253-58), mais dans ce royaume seulement cinq livres du XIIIème siècle (par ordre d’ancienneté, ceux de Carmona, d’Écija, de Jerez, de Cadiz y Véjer de la Frontera) ont été conservés, mais nous savons qu’il y en avait d’autres, comme celui de Niebla. Dans la zone du levant, on conserve ceux de Murcie, de Lorca et d’Orihuela (élaborés vers 1272-1273). Dans la Couronne d’Aragon ce système a aussi été utilisé dans les royaumes de Majorque et de Valencia. Du “Repartiment” de Majorque, rédigé dans sa version originale vers 1230-1232, quatre manuscrits sont conservés, l’un d’entre eux se trouve dans les Archives de la Couronne d’Aragon, daté plus tard. Celui de Valencia est un modèle complètement différent de ceux qui se sont réalisés au XIIIème siècle.

Subir