Vous êtes ici:
  1. Accueil
  2. Activités
  3. Documents pour l’Histoire de l’Europe
  4. Ramon Muntaner: 750ème anniversaire de sa naissance

Ramon Muntaner: 750ème anniversaire de sa naissance

Ramon Muntaner

Chroniste catalan né à Peralada (1265) et mort à Ibiza (1336). Il a été tout au long de sa vie au service des rois d’Aragon, de Majorque et de Sicile. Il a participé à la Grande Compagnie Catalane pendant quinze ans, en se déplaçant sur différentes scènes méditerranéennes, occidentales et orientales, en qualité d’envoyé de Roger de Lauria, procureur de Roger de Flor ou Maître rationnel de la Compagnie.

Il est l'auteur de la plus vaste et connue des quatre grandes chroniques catalanes de l'époque. Il l'a écrit entre 1325 et 1328 et se concentre sur le règne de Jacques II (1291-1327), période où il a été un protagoniste de première main. Son importance historiographique est due à sa propre participation dans certains événements qu’il raconte et à son style direct et colloquial. Son œuvre a été traduite en plusieurs langues dès le XVIIème siècle.

En dehors de son métier de chroniqueur, il était soldat et un commerçant installé dans les royaumes de Valencia, Sicile et Majorque. Il faisait arriver à la ville de Valencia le fruit de ses incursions avec Roger de Lauria sur les côtes du Nord de l’Afrique au début de sa carrière. Passée la quarantaine il s’établit dans cette ville et à la fin de sa vie il a été élu deux fois jurado de cette ville. Il remplit d’autres charges publiques: gouverneur des îles de Djerba et de Kerkennah ou Querquenes (en face de Tunis) et camerlingue du baile d’Ibiza, pendant lequel il mourut.

La réclamation au doge de Venise

Au long de sa large trajectoire Muntaner a parcouru la méditerranée dans ses galères au service de différents seigneurs. Le document présenté parle d’un événement de 1307 pendant un séjour à Negroponte (Eubée) en accompagnant l’infant Ferdinand de Majorque. Celui-ci avait voyagé en Orient pour prendre le commandement de la Grande Compagnie Catalane, mais son capitaine Bernat de Rocafort, refusa. De retour en Occident, accompagné par Muntaner, il repartît en Occident, il partit de Tassos en direction d’Armiro, île de Spolie (Scopelos/Esciros) et Negroponte (Eubée). L’infant faisait confiance aux vénitiens mais ceux-ci le firent prisonnier à la dernière escale. Muntaner vit comment les marchandises de ses galères étaient volées tandis que les vénitiens le renvoyaient à la Compagnie.

La réclamation des biens confisqués, d’une valeur de vingt-cinq mille onces d’or, qui a commencé en 1308, a duré trente ans et dépassa la vie de Muntaner, mais ses héritiers furent indemnisés en 1357.

Les documents de Muntaner dans les ACA

Les ACA conserve une vingtaine de documents en rapport avec les activités commerciales et maritimes de Ramon Muntaner entre 1298 et 1356, y compris des saufconduits, des licences d’extraction de marchandises interdites, d’annulations de dettes et de concession d’exemptions. Sept documents font référence à l’épisode raconté dans la lettre au doge de Venise en 1325.

On peut aussi suivre les séjours de Muntaner dans les Archives du Royaume de Valencia, les Archives de Majorque et l’Archivio di Satato di Venezia.

ACA, Chancellerie, Registres, 186, fol. 207v-208r

Subir