Retourner

Alcôve

Alcoba

Salto de línea « L’alcôve est une chambre pour dormir, avec un plafond voûté. La petite alcôve, cette chambre lorsqu'elle est de petite taille ». Sebastián de Covarrubias, Tesoro de la lengua castellana o española, 1611.

Le lit se trouve, comme on le faisait à l’époque, sous une petite alcôve, avec son ciel de lit, un élément indispensable pour tenir chaud, surtout dans une ville froide comme Valladolid, et proche de la rivière.

Dans sa dot, la femme de Cervantès apportait « un ciel de lit, en tissu d’Angers coloré ». Les documents de la famille mentionnaient également le chauffe-lit incontournable et diverses couvertures « en laine et étoupe »; on superposait habituellement plusieurs matelas fins plutôt qu’un seul épais; ces documents décrivent également des oreillers en toile (on en utilisait également plusieurs, superposés), deux d’entre eux brodés, des couvre-lits, des couvertures, etc.

Même si les tables de nuit n’existaient pas en tant que telles, les tableaux de l’époque montrent des coffres ou petites tables près des lits où se trouvaient les bougies et également des chaises pour y poser les vêtements. Les prières seraient consacrées à demander la protection de Saint-François et il deviendrait finalement un Frère de l’ordre, représenté sur un modeste tableau espagnol du XVIIe siècle.

Subir