Colonne droite
Vous êtes ici:
  1. Museo Casa de Cervantes
  2. Le musée
  3. Histoire
  4. La Bibliothèque populaire de Cervantès

Retourner

La Bibliothèque populaire de Cervantès

Trois patrons

Le marquis de la Vega Inclán (1912-1942)

En 1912, le vallisolétain Benigno Vega Inclán y Flaquer, commissaire royal du tourisme de 1911 à 1928, informa le roi Alphonse XIII de la situation désastreuse dans laquelle se trouvait la maison. Le monarque accueillit la proposition avec enthousiasme et lui ordonna de créer une institution dédiée à Cervantès qui « éviterait la dégradation et la disparition de ce souvenir sacré…et qui ferait aussi honneur à la capitale de la Castille dont elle serait fière ».

Mr. Archer M. Huntington

Le marquis proposa d’associer la société hispanique de New York à ce projet : son président, Archer Milton Huntington, adhéra immédiatement au projet et grâce à l’ « enthousiasme et à la détermination » du monarque et du magnat américain, cette idée a pu être poursuivie.

Le roi Alfonso XIII

En 1912, le monarque a acquis la maison au nº14, identifiée comme étant celle où avait habité Cervantès, et M. Huntington s’est réservé les deux maisons adjacentes à savoir les nº 12 et 16 afin de permettre l’« agrandissement et le développement » si un jour il possédait la nouvelle institution culturelle.Salto de línea À la fin 1912 et au début 1913, la maison fut aménagée par les nouveaux propriétaires et le marquis lui-même continua les travaux jusqu’en 1916 date à laquelle l’État prit possession des lieux.

En 1912, la mairie céda pour sa part l'utilisation de l’espace situé devant la maison ce qui empêchait la construction de tout bâtiment sur ce terrain afin que celle-ci puisse être vue librement depuis la Calle de Miguel Íscar. Il fut décidé que les maisons seraient un monument en la mémoire de Cervantès en les transformant en un centre culturel doté de deux bibliothèques : la première serait la bibliothèque populaire et la seconde devait se spécialiser dans la conservation d'exemplaires rares et de qualité de l’œuvre de Cervantès.

Le 31 décembre 1915, à la fin de tous les travaux, Alphonse XIII fit un don généreux à l'État de la maison située au nº14 qui fut acceptée par le ministère de l’Instruction publique de l’époque, la seule condition étant que l’État s’engageait à ce que l’institution soit couverte officiellement par le budget général avec un dépôt nécessaire pour le salaire des employés, les frais d’entretien de base et la publication éventuelle des éditions spéciales de l’œuvre de Cervantès.

Le 23 avril 1916, la bibliothèque populaire de Cervantès ouvrit ses portes avec le dépôt de livres de la bibliothèque nationale et le marquis lui-même apporta des livres lui appartenant pour remplir encore les étagères récemment installées ce qui permit de réunir plus de 4000 exemplaires.Salto de línea En ce qui concerne la maison habitée par Cervantès, exclusivement quatre pièces du premier étage de la maison du nº14, le marquis envisagea la question complexe de l'occuper de manière « digne, honnête et respectueuse ». Il conserva des meubles anciens de styles variés et de provenances très diverses afin de recréer l’atmosphère qu’il cherchait à créer mais la maison ne fut pas immédiatement ouverte sous la forme d’un musée.

Le marquis obtint également, à titre de prêt, la partie supérieure de la façade de l’ancien hôpital de la Résurrection, datant de 1579, et il l’installa dans le jardin situé à l’avant. C’est dans cet hôpital de Valladolid, qui était alors en démolition, que vivaient les chiens Cipión et Berganza, personnages de l’une de ses Nouvelles exemplaires.

Le 21 mai 1918, à l’exemple du roi, Archer Huntington donna au gouvernement espagnol les deux maisons adjacentes à celle de Cervantès, aux numéros 12 et 16. Pour sa part, le marquis loua la maison au nº10 pour éviter qu’elle ne soit vendue ou même qu'elle ne disparaisse.

La maison fut visitée à plusieurs occasions par les membres de la Maison royale et la bibliothèque fut remplie de vie jusqu’en 1936 mais l’institution fut ensuite affaiblie et la bibliothèque populaire de Cervantès fut endommagée par des inondations. En 1942, le marquis de la Vega mourut et il léga toutes les fondations à son nom à l’État.

Fermer

Le marquis de la Vega Inclán (1912-1942)

Mr. Archer Huntington

Le roi Alfonso XIII

Subir